logo-flash-matin
portrait-chef-yannick-franques

Interview avec Yannick Franques
Chef du restaurant des Rois



Restaurant
1 étoile au Guide Michelin
situé à Beaulieu-sur-Mer
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Dans votre restaurant, comment définissez-vous votre cuisine ? Quels sont vos plats «Signature»? Avec quels produits aimez-vous travailler ?

Yannick Franques Ma cuisine est essentiellement basée sur le produit : poisson ou viande et ensuite il peut avoir une épices et deux légumes maximum. Mes plats signatures sont le mystère de l’œuf fumé au foin et velouté de champignons de Paris, la langoustine rôtie aux graines de futaba et beurre de Yuzu et le ris de veau braisé et spaghettis de concombre à l’aneth.

Quelles émotions avez-vous ressenties lors de la remise des étoiles du Guide Michelin ?

YF L’émotion est inoubliable, c’est une émotion qu’on partage avec nos équipes.

La cuisine est faite chaque jour de partage et d'émotions. Toutefois, certains moments de la vie sont à privilégier plus que d'autres... Pouvez-vous nous confier vos plats rêvés pour :
- Un repas de Noël ?

YF C’est avant tout un repas convivial avec de beaux produits comme un homard aux truffes, un chapon cuit à l’étouffée en croûte de pain et une bûche au Grand Marnier.
plat-restaurant-des-rois-beaulieu-sur-mer

- Un repas de la nouvelle année ?

YF En Amuse-Bouche, L’Oursin, langue et sa chantilly, mousseline de fenouil légèrement vanillée
Le Colvert, en pâté en croûte, truffe et lard de Colonata, salade de mâche à la noix et vinaigre de Xérès
La Saint-Jacques, en carpaccio à l’huile de curry et ciboulette,glace à l’huître et chou-fleur croquant
La Truffe Blanche, râpée sur un risotto au champagne rosé, éclats de Parmigiano Reggiano,
Le Coq au Vin à la Royale, relevé d’une crème de noix de muscade, céleri rave truffé et raisin macéré au cognac
Et pour le dessert, la Mandarine au sucre, les suprêmes confits à la vanille et la vinaigrette aux agrumes, sorbet berlugan.

- Un repas de Saint-Valentin ?

YF En amuse-Bouche : L’Asperge, crue et cuite, petit flan sabayon citronné
Le Foie Gras de Canard,en copeaux sur une mousseline de céleri-rave, jaune d’oeuf assaisonné d’appétits, jus corsé
Le Saint Pierre, cuit au plat, en croûte d’herbes à la poudre d’amande, boulangère de topinambour aux oignons caramélisés
Le Pintadeau, rôti, écrasée d’artichaut au beurre noisette, jus truffé et fleur de cazette
Et en dessert, "Le Coup de Foudre" : confit aux agrumes, mousse légère à l’aloe vera, sorbet bergamote
plat-restaurant-des-rois-beaulieu-sur-mer

Au fait, pour votre mariage, qui a fait la cuisine ? Pouvez-vous nous indiquer les plats cuisinés ?

YF La cuisine pour mon mariage a été faite par mon maître d’apprentissage qui m’a fait des plats de spécialités charentaises comme les sardines de Royan la Chaudrée saintongeaises et une pièces montée au Grand Marnier.
plat-restaurant-des-rois-beaulieu-sur-mer

Sans trop réfléchir, pouvez-vous nous confier votre plus beau souvenir gustatif et certaines des émotions procurées ?

YF Dans tous les restaurants où j’ai mangé, le plat dont je me souviens encore c’est le pigeon aux dragées de chez Alain Passard.

D'après la célèbre devise de Prosper Montagné "On ne fait du bon qu'avec du très bon", pouvez-vous nous révéler deux ou trois de vos adresses gourmandes. Vos producteurs et produits préférés sur votre région ou ailleurs (vins, produits frais, ou autres...)

YF Le produit que j’adore est la tomates Green Zebra de chez Blache en Provence assaisonnée de l'huile d'olive d’Alexis Munoz et agrémenté d'olive Delucque du Languedoc.

On parle aujourd’hui beaucoup de cuisine fusion, de plats végétariens, d'aliments biologiques, de « Trashcooking » (ingrédients destinés normalement au rebus), de « Freakshakes » pour marier un dessert à une boisson... Selon vous quelles seront les grandes tendances de la cuisine de demain ?

YF On parle toujours de tendances mais la vraie cuisine c’est la cuisine de sincérité et de partage.
restaurant-des-rois-beaulieu-sur-mer restaurant-des-rois-beaulieu-sur-mer restaurant-des-rois-beaulieu-sur-mer

Si vous aviez un hommage à adresser à Paul Bocuse, quel serait-il ?

YF Je crois que Monsieur Paul Bocuse est un exemple pour tous les cuisiniers.
Adresse | Contacts utiles
image-prop-contact-des-rois des Rois 5 Boulevard du Maréchal Leclerc
06310 Beaulieu-sur-Mer

Site Internet

Récompenses
1 étoile au Michelin

des Rois : les avis

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Diner Bedford : un « diner » de qualité à Paris

Amoureux de Brooklyn et de sa mixité, Yann Bourgeois a décidé de se réapproprier l’esprit de ce quartier de NYC. Il a ainsi créé 4 « diners » à Paris, des endroits devenus le QG préféré des foodies. Que des ingrédients d’exception Depuis la mise en place du premier Bedford, ces bistrots de quartier se sont vus régulièrement attribuer une place d’honneur parmi les meilleurs burgers de Paris et bars à cocktail. Leur secret ? C’est l’esprit sur lequel est fondé leur concept : « Bon, sympa, pas cher et avec des produits de qualité et une démarche d'approvisionnement responsable », assure Yann Bourgeois. Les produits sont choisis sur des critères d’excellence : des oeufs et des légumes bio, des steaks hachés d’Aubrac (meilleure viande de France), du pain et des desserts issus de la prestigieuse boulangerie Rachel’s. Un palace des burgers Le restaurant gâte les sens avec ses savoureux burgers, ses salades, ses bagels, ses tapas à l’américaine et une partie grill avec entrecote, steack de thon, pave de saumon... Les plus gourmands peuvent même se laisser tenter par un brunch les weekends et les jours fériés jusqu'à 18h. Non stop sont servis le Bagel Lox (saumon, cream cheese, tomate, oignons), le Burger royal Bedford, le Chuck Norris burger, le Brooklyn chicken burger, le Classic cheeseburger à 7€ et la salade Chinatown (chou rouge et chou chinois, poulet grillé, sauce sésame, céréales, coriandre). ...

Miss Carrington : se délecter de toute la beauté de la Corse et la Sardaigne

Affectueusement surnommée « Lady Rose », Dorothy Carrington fut une écrivaine anglaise tombée amoureuse de la Corse dès son arrivée sur l’île en 1948. C’est en hommage à sa passion pour ce bout de terre que les deux comparses, fortes de nombreuses années d’expérience dans le domaine du tourisme, décident de baptiser leur agence de son nom. Aujourd’hui, Sabrina et Christelle élaborent avec soin des séjours sur mesure de découverte ou de bien-être conçus pour les groupes d’amis, les couples ou les familles souhaitant découvrir le meilleur de ces deux contrées insulaires. Allant de l’hébergement aux itinéraires, tous les détails sont méticuleusement préparés selon votre budget, afin de faire de chaque voyage une expérience unique placée sous le signe du succès et de l’émerveillement. À la découverte d’îles aux trésors La Corse, une destination de rêve prestigieuse où se côtoient plages paradisiaques et paysages du maquis. Baignée dans une mer de bleu d’azur, propice aux sports et activités nautiques, l’île de Beauté abrite un riche patrimoine culturel préservé par une population hospitalière et attachante. Les vestiges du passage des Grecs, des Phéniciens ou des Byzantins embellissent encore les ruelles des villages pittoresques, ponctuées ici et là d’auberges et de restaurants proposant des plats fleurant bon les produits du terroir. Les saveurs de la châtaigne, de l’olive, du fromage corse ou des agrumes de l’île se retrouvent, en effet, dans chaque recette emplie de traditions, véritables fleurons de la gastronomie corse.  Enchanteresse et envoûtante, l’île séduit, transporte et force le respect. Dans la même ambiance magique, la Sardaigne vous emmène dans un voyage dans le temps et dans l’espace au cœur de grandes civilisations antiques allant du néolithique à l’ère nuragique. Ces siècles de grandeur ont laissé pour héritage des constructions mégalithiques, telles que des maisons, des tombes de géants ou les dolmens classés au patrimoine mondial de l’Unesco. À ces vestiges du passé viennent s’ajouter les trésors du présent, pour ne citer que les paysages à couper le souffle, un artisanat réputé au-delà des mers  ainsi qu’une gastronomie unique marquée par une cuisine à forte résonance méditerranéenne. Viande grillée, pâtes locales, fromages ou poissons font partie intégrante de cet art gourmand faisant la fierté de l’île. Les mythes, légendes et savoir-faire ancestraux formant la culture de la Sardaigne sont également célébrés à l’occasion de festivals ou d’événements organisés annuellement. Chaque voyage organisé par l’agence Miss Carrington sera ainsi l’occasion de s’imprégner de la richesse de ces deux îles à l’âme singulière où le passé côtoie le présent et où les traditions tutoient la modernité.   ...

Chez Mamie Lise : les saveurs du terroir savoyard

L’établissement propose un cadre rustique montagnard garantissant un accueil chaleureux et convivial. Trois salles aux décors de charme invitent à découvrir la gastronomie et les produits du terroir qui font la réputation de la Haute-Savoie. Sur une grande terrasse, l’on savoure les trésors culinaires proposés chez Mamie Lise en se laissant bercer par le lac d’Annecy qui mêle sa fraîcheur à celle des montagnes.   Une cuisine traditionnelle aux couleurs de la région Aux portes de la Vieille Ville d’Annecy, le restaurant Chez Mamie Lise dévoile la riche tradition culinaire de la Haute-Savoie. Sa cuisine rend hommage à la générosité du terroir à travers une sélection soignée de charcuteries, de poissons et de viandes. Les spécialités fromagères sont notamment à l’honneur : reblochon, manigodine, beaufort, morbier et chèvre. Des entrées jusqu’aux desserts, la conception des plats proposés traduit une réelle passion pour la cuisine. « Je suis quelqu’un de très passionné, la cuisine c'est toute ma vie ! », déclame le chef du restaurant. Des spécialités et des saveurs à la savoyarde  L’établissement a, entre autres, bâti sa réputation grâce à ses fondues, raclettes et autres tartiflettes. La fondue savoyarde aux trois fromages, la Manigodine cuite et fumée au bois de hêtre ainsi que l’Ercheu de jambon de montagne illustrent parfaitement la cuisine de chez Mamie Lise. Les poissons du lac d’Annecy sont également bien représentés avec, entre autres, les goujonnettes de féra en croûte de manigodine et le rôti de lotte au jambon de montagne. Par ailleurs, l’entrecôte Simentahl, le magret de canard mulard et le carré d’agneau sont à ne pas rater. ...

Le Cheval blanc Lembach : l’intimité d’un deux étoiles Michelin à Lembach

L’on peut faire attention à ce que l’on met dans ses plats, tout en goûtant aux fastes de la cuisine gastronomique. C’est notamment le cas quand on s’invite aux tables du Cheval blanc. Dans son cadre feutré et lumineux de la route de Wissembourg, à Lembach, cette adresse conjugue goût et bien-être autour de produits célébrant le local. Trois partitions pour un concerto de saveurs de saison Les plats que l’on sert aux tables du Cheval blanc célèbrent la tradition, tout en se parant de touches inventives et modernes. Au fil de ses trois menus riches en rebondissements, le chef joue la carte de la fraîcheur au rythme des saisons. Sélectionnant ses ingrédients chez les producteurs du voisinage, il les intègre dans des recettes que les papilles découvrent comme un parcours d’exploration. Instant savoureux garanti. Ceux qui préfèrent un guidage en douceur ne manqueront pas d’essayer le « Cannelloni de foie gras poêlé », l'un des incontournables de la maison. Truffe fraîche râpée et sauce aux truffes noires enveloppent le plat d’un grand zeste d’élégance. Dans le même menu, inutile de résister au mariage surprise « Fraise/huile d’olive » pour clore en douceur la fin des réjouissances. Pour les plus connaisseurs, le « Homard bleu rôti en deux services » mêle les notes marines à d’étonnantes touches toniques mariant gingembre, curry doux et poire Williams. Instant suprême de dégustation, réservé aux fins gourmets de souche quand se déploie le menu Épicure. Le filet de bœuf prend des tournures opulentes quand il est servi avec un condiment aux framboises et une légère béarnaise. Le « Grand dessert du Cheval blanc » clôturera en douceur et en grande pompe le service. ...

Champagne Launois Père et Fils : une échappée belle au pays des cuvées de prestige

Dans un paysage champêtre typique de la Marne, en contrefort du bassin de l’Île-de-France, mais aussi sur les coteaux du Sézannais, se dresse, sur un escalier de coteaux de craies d’une étendue de 25 hectares, le vignoble du champagne Launois Père & Fils. Cette oasis de grand cru est l’un des plus vastes domaines de vignerons de la côte des Blancs. Portrait du terroir et de l’exploitation En pénétrant dans le terroir, les allées de vignes offrent de beaux cépages champenois typiques de la région. Au-dessus du sol crayeux émergent les belles baies de pinot noir, de pinot Meunier et de chardonnay, prenant tout en douceur couleurs et arômes, en attendant la saison des vendanges. Dans ce cadre paisible et enchanteur, la machine du pressoir tourne, et le temps aussi. En effet, tout s’habille de neuf, comme le chai rénové récemment dans le but d’améliorer les cuvées. La thermorégulation des champagnes est ainsi optimisée grâce aux cuves en inox, et la finesse aromatique est d’autant plus relevée par la conservation en fûts de chêne. Une balade surprenante et gustative au domaine Launois Père & Fils Ouvert au public depuis 1978, le domaine propose durant l’année des journées oenotouristiques afin de tout savoir sur le terroir, l’élaboration des cuvées et les propriétaires, mais aussi sur les saveurs culinaires préparées pour l’occasion. Le voyage sensoriel commence dès les allées de vignes, et la promenade est idéale durant les vendanges. Un moment d’initiation concrète à la cueillette des raisins. Pour combler les envies gourmandes, place aux dégustations de champagnes, mais aussi aux repas gastronomiques à base de champagne concoctés par le chef dans le petit château. C’est l’endroit parfait pour déguster les incontournables comme la cuvée Grande réserve, caractéristique du terroir, ou encore le millésime et la cuvée Prestige, élaborés avec des raisins issus de vieilles vignes. Le musée, un incontournable du domaine, est un arrêt dans le temps avec ses photographies d’époque et ses expositions de machines traditionnelles. ...

L’Étale : une adresse incontournable à Morzine

Depuis 40 ans, L’Etale a réussi le pari de surprendre à chaque fois ses convives en proposant une cuisine traditionnelle alliant à merveille fraîcheur, goût et générosité.  L'institution de Morzine L’Etale est un établissement familial qui s’est transmis d’une génération à l’autre. En 1977, les grands-parents avaient commencé par un restaurant et, aujourd’hui, c’est Vincent Baud, le petit-fils qui tient les rênes. Le restaurant n’a pas subi beaucoup de changements mais les gens l’apprécient justement pour cela. Ce côté authentique que les propriétaires ont su fièrement préserver. L’Etale c’est l’endroit où aiment se retrouver les morzinois, tout comme les vacanciers ou les saisonniers. Certains sont même devenus de grands habitués, voire des amis de la famille. Un client nous souligne que «  L’Etale, c’est un endroit chaleureux et très animé ».  Pour ceux qui viennent en groupe, pas de panique ! A L’Etale, il y a de la place pour tous : la plage horaire étendue et le service continu permettant de manger à toute heure dans la rue la plus animée de Morzine. Une vraie brasserie de montagne Malgré un débit très important, l’Etale met un point d’honneur sur la qualité des produits. La cuisine épluche, émulsionne, taille les légumes, poche, déglace, blanchit, poêle, goûte, dresse. Ils se plaisent à dire « A L’Etale on cuisine ! ». D’ailleurs, le fait maison est le maître mot, même pour les pâtisseries. Avec ce restaurant éclectique, vous pouvez y aller pour un repas sur le pouce le midi comme pour un festin tard le soir. Et bien évidemment, tous les budgets et les palais s’y retrouvent. C’est également démontré par la carte de vin éclectique de l’enseigne. Par ailleurs, L’Etale n’oublie pas les végétariens ni les intolérances au gluten. Ici, vous avez la possibilité de déguster une fondue ou pizza sans gluten, ce qui en ravira plus d’un. Les grands classiques français comme la soupe à l’oignon ou encore les escargots de Bourgogne sont bien évidemment sur la carte. Les viandes sont de qualité et d’une traçabilité irréprochable. Ce sont des viandes provenant des races Montbéliarde, Charolaise, Limousine ou comme la Black Angus d’Argentine et qui ont reçu le label Grass-fed, prouvant que les bovins ont été nourri exclusivement d’herbes. Les spécialités de fromages et de viandes sont également à la carte et proposées à volonté comme la potence qui est un produit phare de la maison, de la viande de bœuf flambée au whisky, le tout exécuté sous les yeux conquis des invités. Un voyage gustatif s’offre à vous grâce à des plats venus des quatre coins du monde que ce soit du Japon, d’Inde ou encore du Cambodge, et ceci au gré des envies et des inspirations du chef. En toute fin de soirée, le restaurant change souvent de visage, il devient alors très festif et régulièrement tout le monde finit par danser autour du bar. Le chef barman, est quant à lui un personnage charismatique, expert autant en mixologie qu’en chauffeur de salle. Vous l’aurez compris, l’Etale est l’endroit à ne pas louper sur Morzine. Ses maîtres mots sont Rapidité, Qualité, Authenticité et Convivialité. ...

Restaurant Aria Nova : la Méditerranée à l’honneur !

Le restaurant Aria Nova sort des sentiers battus, entre autres grâce à son chef cuisinier qui fait preuve d’une grande créativité, tout en respectant les recettes méditerranéennes traditionnelles. Outre les assiettes joliment présentées et bien garnies, le cadre et l’environnement ne sont pas pour déplaire non plus, d’autant plus que l’établissement est sis au centre de la vieille ville. Une décoration hors du commun Ce restaurant se démarque de bien des manières, et cela se voit dès le premier coup d’œil. Outre sa terrasse découvrable qui permet de dîner le soir à ciel ouvert, une armure médiévale trône fièrement, juste à côté de l’entrée, tout près de laquelle se trouve un tableau affichant le menu. Juste derrière, un fût en guise de table, entouré de chaises de bar. Vous êtes d’ores et déjà mis dans l’ambiance, avant même d’avoir mis les pieds dans la salle. L’ambiance authentique de cette dernière est rehaussée par un parquet en bois et des murs en pierres blanches bonifaciennes, tandis que des tableaux bien colorés arborant différents couchers de soleil et inspirant des moments d’évasion sont accrochés aux murs. Une cuisine authentique Si le décor original est un plaisir pour les yeux, les assiettes en séduisent aussi plus d’un. Le Chef Ayrton Toffart, un amoureux des bons produits et un ancien de chez Georges Blanc à Vonnas, vous fera (re)découvrir les saveurs méditerranéennes – avec un mélange d’Italie et de Corse – d’une tout autre façon avec ses plats revisités. Il mise uniquement sur les produits de qualité optimale : il va jusqu’à cueillir lui-même les plantes aromatiques, ne travaille que des légumes bio et n’utilise que des produits locaux. D'autre part, tout ce qui sort de sa cuisine est fait maison ! En entrée, le Chef suggère le carpaccio de loup avec du citron vert, fin et savoureux à la fois. En guise de plat, choisissez entre le côté terre et le côté mer : ravioli maison aux langoustines et crémeux à la vanille Bourbon ou côte de veau bio. Pour finir, rien ne vaut la douceur et la finesse du tiramisu à la châtaigne. Bien sûr, la carte change au fil des saisons. Accompagnez votre menu de vins locaux de haute qualité dont ceux issus du Clos Paoli. ...

Drone Event : expert en drone de loisir dans l’animation événementielle

Drone Event, créée en 2015, est spécialisée dans l’animation de drones de loisir et suggère des ateliers ludiques pour des événements d’entreprise. Pour ceux qui s’intéressent aux nouvelles technologies, c’est l’occasion rêvée pour apprendre à manipuler les drones tout en bénéficiant des conseils et de l'encadrement d’instructeurs chevronnés. Afin d’assurer une sécurité optimale et de se plier aux exigences de la réglementation, Drone Event n’hésite pas à utiliser les grands moyens. « Toutes les animations se font à l’intérieur, le filet est encadré et tous les drones sont très légers et carénés en mousse », explique Mme Bénédicte Moussier, la responsable. Des activités variées Ce spécialiste de l’animation de drones de loisir suggère diverses activités dans le but de rassembler les collaborateurs autour des valeurs de leur entreprise. Des sessions de télépilote de drone civil permettront par exemple de mieux gérer le stress et de restaurer la communication entre les individus. Grâce à la présence de formateurs, les néophytes peuvent rapidement s’initier en quelques minutes aux techniques de pilotage des drones. Une fois les bases acquises, les équipes vont pouvoir tester leur habileté en effectuant une course sur le circuit Drone Racer. « Les clients choisissent entre un parcours 3 drones (3 personnes pilotent simultanément) ou un parcours 6 drones (6 personnes pilotent avec la possibilité de faire 2 équipes)  tout en ayant des retours vidéo sur les écrans », développe Bénédicte Moussier. Le parcours est jalonné d’obstacles, parfait pour faire de petits slaloms, mais également de balises lumineuses (LED). En matière d’organisation, Drone Event allie parfaitement savoir-faire et professionnalisme. « À partir du moment où l'on nous donne de l’espace, nous nous adaptons et nous pouvons installer le circuit sur n’importe quel lieu d’événement, nous nous chargeons nous-mêmes de l’installation », souligne Bénédicte Moussier. Les circuits en question sont réalisés dans des lieux fermés permettant aux pilotes d’opérer en toute sécurité ! Que ce soient pour des séminaires, conventions ou soirées d’entreprise, l’animation drone est aussi un excellent moyen pour renforcer les liens dans une équipe. Le principe reste le même : dans un premier temps, une initiation en double commande pour se familiariser avec les techniques de pilotage ; ensuite chaque participant devra évoluer en un minimum de temps sur un parcours semé d’obstacles en évitant de faire des erreurs. Cela pour éviter une pénalité à son équipe, car chaque erreur coûte un point de moins. En fonction de la configuration du lieu et du nombre de participants, de nombreux parcours peuvent être réalisés pour offrir plus de sensations. ...

Laure Demerson :
réveillez votre plein potentiel !

Après 17 ans d’expériences commerciales dans des grands groupes internationaux, Laure Demerson réalise que ce qui l’anime c’est d’accompagner les gens dans leurs réalisations. « Je sentais qu’il ne fallait pas grand-chose pour que les gens deviennent ce qu’ils ont envie d’être et qu’ils soient plus épanouis », explique-t-elle. Animée par cette volonté de venir en aide aux autres, elle suit une formation en PNL (programmation neurolinguistique), puis décide de se former au coaching.  Des coachings de vie Il n’est pas nécessaire de demander à Laure Demerson le type de coaching qu’elle dispense. « Je coache des hommes et des femmes, et non des problèmes. Quelle que soit la problématique, qu’il s’agisse de difficultés personnelles ou professionnelles... Pour moi, cela s’apparente toujours à des coachings de vie », souligne-t-elle. Afin d’instaurer la confiance et de créer un espace sécurisant pour le client, Laure Demerson commence par une séance de découverte dans le but d’établir une forme de connexion entre le coach et le coaché. « Cette séance d’une heure est essentielle pour faire connaissance et également pour vérifier que nous pourrons travailler ensemble. » C’est aussi l’occasion de cerner la ou les problématiques à traiter et d’aborder les modalités de coaching. Une fois cette étape franchie, il s’agit ensuite de définir les objectifs de chaque séance et de déterminer les résultats attendus par le client. Pour justement les atteindre, le rôle du coach est de guider, d’amener l’individu à trouver en lui-même les ressources et les solutions à ses problèmes. « Par un jeu de questions qui va déclencher un effet miroir, la personne va trouver la réponse en rapport à ses objectifs. Lors des accompagnements que je propose à mes clients, je mets l’accent sur les solutions, le passage à l’action, et je me concentre sur les objectifs à atteindre. », nous explique notre interlocutrice. ...

Champagne Cuperly : quand la tradition se conjugue avec la modernité

Présente en France depuis déjà deux siècles, la maison familiale Cuperly est en perpétuel progrès en basant sa production sur la vitiviniculture traditionnelle et raisonnée avec une parfaite maîtrise des techniques de vinification modernes. Situé dans la montagne de Reims, son vignoble s’étend principalement au sein de trois grandes communes plébiscitées pour la qualité de leur sol et de leur climat à produire des vins d’exception, Verzy, Verzenay et Mailly-Champagne. La trentaine de parcelles est destinée à la culture du pinot noir et du chardonnay, les seuls cépages qui entrent dans l’élaboration des champagnes grand cru Cuperly. En tant qu’entreprise familiale, « une partie de nos raisins provient des achats familiaux », nous informe Anne-Sophie Cuperly, gérante. Une gamme éclectique de cuvées  S’inscrivant dans une démarche de production durable et de qualité, la maison Cuperly exclut la fermentation malolactique (FML) dans son processus de fabrication afin de garder la fraîcheur de ses produits. En effet, « une partie de nos vins est élevée en fûts de chêne de 300 litres et nous faisons nos liqueurs nous-mêmes à partir des raisins de la production grand cru, pour sublimer nos champagnes et respecter le dosage traditionnel », ajoute notre interlocutrice en toute franchise. Quel que soit l’événement à célébrer, la large palette de cuvées grand cru et carte verte (grande réserve) de la marque raviront tous les palais à l’instar des champagnes grande réserve rosé, blanc de blancs et prestige Millésime 2009. À l’occasion de la Saint-Valentin par exemple, Cuperly propose les collections fleur grande réserve (bouteille rouge) et prestige (bouteille bleue) pour le bonheur des couples. La grande réserve joyeuses fêtes, quant à elle, se déguste volontiers lors des grandes fêtes : Noël, fin d’année, etc. Parmi ces produits, les cuvées prestige ( environ 30 % de chardonnay et 70 % de pinot noir) et le blanc de noirs (100 % pinot noir) constituent respectivement les champagnes emblématiques et typiques de la maison. Une expérience inédite au cœur de la Champagne Tout au long de l’année, des visites guidées au sein de sa propriété pour découvrir tous les processus de fabrication du champagne Cuperly, depuis le chai à la cave à millésimes sont organisées. Quant à la dégustation, la maison dispose d’un espace d’accueil éblouissant et convivial où l’initiale de la marque est mise en avant sur un mur en bouteille de verre éclairé. Par ailleurs, en partenariat avec les offices de tourisme de Châlons-en-Champagne, d’Épernay et de Reims, Champagne Cuperly développe actuellement une offre œnotouristique particulière afin de permettre aux visiteurs de profiter pleinement de leur séjour dans la région du Grand-Est. ...

E-tribart, une formation innovante, interactive et reconnue

Incubé en 2008 et lancé en 2009, E-tribart est la première école d’enseignement en ligne dans le domaine de l’Infographie 3D. Ainsi, l’institut propose des formations professionnelles, afin de répondre à des besoins spécifiques allant de l’apprentissage de logiciels assez complexes à l’analyse de techniques sophistiquées. E-tribart compte chaque année près de 100 inscrits. Une pédagogie en constante évolution L’une des principales missions d’E-tribart est son innovation dans le secteur de l’enseignement en ligne grâce à la recherche et au développement de nouveaux outils pédagogiques adaptés, les logiciels tuteurs personnalisés (LTP). Ces derniers interviennent au niveau du parcours pédagogique en développant et en gérant un modèle d’aide décisionnelle pour l’étudiant. Mais aussi dans l’apprentissage, pour lequel les LTP pilotent un système participatif et collaboratif d’acquisition des savoirs pour un meilleur objectif professionnel. Sans oublier, la présence de l’équipe pédagogique composée de six enseignants, dont le directeur et fondateur d’E-tribart, Laurent Bertran de Balanda. Professionnels à la base et en activité pour la majorité, ces professeurs élaborent constamment leurs cours dans le but de préparer au mieux les élèves aux conditions de travail en studios de production. Des formations diversifiées et spécialisées Les formations proposées répondent aux standards internationaux, régulièrement mis à jour, dans le but d’intégrer les avancées de la technologie mondiale actuelle et les nouvelles tendances et pratiques du marché évolutif de l’emploi. Ces enseignements forment aux métiers d’infographiste 2D/3D,  de créateur d’effets spéciaux, de chef d’orchestre VFX, de designer de personnages, de motion designer et d’animateur 3D. Les formations s’adressent autant aux détenteurs du bac avec notamment le cycle initial 3D d’une durée de deux ans, qu’aux personnes désireuses de se reconvertir ou d’améliorer leurs compétences par le biais de formations continues ou à la carte. ...

Restaurant Pramil :
quiétude et gourmandise au rendez-vous

Le restaurant Pramil se trouve dans une rue calme près de la Place de la République. Derrière une façade bleu ciel se niche ce doux cocon. La lumière douce diffusée dans la salle, la teinte sobre de ses murs et les pierres apparentes forment un ensemble feutré imprégnant une ambiance paisible mais conviviale. Un petit nid discret pour passer des moments gourmands. Une cuisine française à la touche originale La cuisine française estampillée Alain Pramil se réinvente légèrement à cette adresse, pour sortir des mets comme nulle part ailleurs. Le secret ? Les ingrédients frais de saison sublimés par l’inspiration du chef. Qualité et originalité demeurent les maîtres mots de l’établissement. Rien de tel que son foie gras mi-cuit avec anguille fumée pour entamer le repas. Continuez ensuite par le ris de veau aux navets nouveaux, une des spécialités du chef, ou le Saint-Jacques avec girolles et somen de Shimabara. Des plats qui révéleront une fois de plus le talent de l’hôte. Ne pas terminer sur une note gourmande sucrée serait bien dommage. Pour cela, succombez aux charmes de la tarte framboise, pomme Granny-Smith, poivron et Chantilly, ou les millefeuilles aux marrons glacés. Afin d’accompagner toutes ces merveilles comme il se doit, le restaurant d'Alain Pramil propose une large palette de vins. Sa cave à vins se trouve être un point de rendez-vous des grandes appellations et des petits producteurs. Toutes des références appréciées pour leur qualité, dont certaines sont servies au verre. ...

Auberge du Lienz : délices culinaires en altitude

Jolie cadre montagnard situé au cœur d’un environnement privilégié, à 1600 mètres d’altitude au milieu du Pic du Midi de Bigorre et celui de Piquette, l’Auberge du Lienz perpétue une cuisine du terroir pyrénéen, une cuisine gouteuse et légère faite au naturel. Tenue par madame Corret depuis 52 ans aujourd’hui, cette auberge s’est vue décerner sous la direction de celle-ci, la médaille de bronze du tourisme en 2015, et le trophée du tourisme de la Caillere de Midi-Pyrénées. Le voyage dans l’assiette La tradition ici commence aux fourneaux, avec une cuisine magnifiquement orchestrée par le chef Franck. Il utilise majoritairement des produits provenant d’agriculteurs, d’éleveurs et de producteurs locaux. Ce cordon bleu issu de l’Ecole Hôtelière de Bordeaux et doté d’une expérience culinaire riche de ses voyages, met en avant une cuisine dynamique, légère, et respectueuse du terroir. A cet effet, il utilise pour ses assaisonnements, des herbes et fleurs cueillies au petit matin, pour révéler les senteurs de la nature au travers de jolies dressages en assiettes. Comme entrée signature, ventrèche de porc noir sur tartine d’oignons de Trébons grillée, légumes d’été fumés. Pour élaborer ce délice, les aubergines, tomates, et poivrons sont fumés, puis composés en une terrine assemblée avec le jus de cuisson du fumé. Cette entrée est servie avec des tranches de pain toastées, sur lesquelles on étale des oignons de Trébons tombés à la graisse de porc. Au-dessus, de la poitrine de porc séchée recouverte de terrine. Le pain utilisé par l’Auberge du Lienz pour ce succulent bonheur au gout frais, est un pain bio à base d’épeautre et fait maison. Parmi les plats phares de la maison, la garbure complète à la soupe et au jambonneau de porc accompagnée de ses légumes. Plat orchestré avec des jarrets de jambon bouillis dans de l’eau, et où l’on ajoute des oignons, clous de girofle, carottes, pommes de terre, haricots tarbais et choux. L’assaisonnement utilisé pour libérer les senteurs est l’ail écrasé. Les jarrets de jambon sec mis en vedette dans cette préparation vont donner à la garbure son véritable gout traditionnel. Après cuisson, le service se fait dans une soupière contenant le bouillon, les légumes et le jarret de jambon entouré de sa couenne. Ce dernier est moelleux et sa jutosité est libérée dans le bouillon pour le rendre succulent et léger. Autre plat phare de l’auberge, la truite de Lau Balagnas marinée au poivre Sansho, brunoise fraîcheur. Celui-ci est élaboré de plusieurs manières, mais conventionnellement, le filet de truite est assaisonné avec une marinade de poivre Sancho, du gros sel broyé et un peu de sucre. Par la suite, le filet de truite est découpé en carpaccio, et est étalé dans l’assiette accompagné de radis, concombre, pomme verte et un peu de basilic. Juste à côté sa petite vinaigrette à base de tomates cerises, citron et huile d’olive. Un jurançon sec est bien indiqué pour accompagner la dégustation de ce plat. Le dessert phare ici est le tartare de myrtilles. C’est une composition faite à base d’une pâte sablée recouverte d’une crème de vanille, et de myrtilles dans une gelée de vanille. La convivialité et la beauté à l’honneur À l’Auberge du Lienz, la convivialité est mise en avant grâce à la valorisation du terroir pyrénéen, et à travers des préparations qui varient au fil des saisons. Les clients y viennent et reviennent, compte tenu du service de qualité et de l’accueil chaleureux. Entre belles assiettes et tables bien dressées, le décor de bois, la cheminée de pierre, ou encore le parfum de fleurs en terrasse, le lieu impose son penchant pour la beauté et le naturel. A l’extérieur, les hôtes ont l’immense plaisir de profiter de la vue sur le Pic du Midi de Bigorre, le Pic de la Piquette et ses pistes de ski, et même la forêt d’Ayré. Une expérience culinaire au cœur de la nature en altitude, et très accessible avec un ticket moyen de 30 euros. ...

QUANTUM ROOMS : une expérience unique d’escape game

L’escape game est devenue rapidement une attraction phare aux quatre coins du monde. Devant une concurrence de plus en plus vive, chaque enseigne rivalise d’ingéniosité afin de tirer son épingle du jeu. De l’originalité, c’est ce que propose QUANTUM ROOMS à travers la création de son propre scénario qui le caractérise des autres grandes enseignes franchisées. Le concept QUANTUM ROOMS : un scénario bien ficelé Dompter le temps et pouvoir le remonter à sa guise, les concepteurs de chez QUANTUM ROOMS seraient-ils des visionnaires ou de grands rêveurs ? Toujours est-il que le scénario développé s’articule autour du voyage temporel. Pour faciliter l’immersion et mettre les joueurs au parfum, le maître du jeu  les convie à un briefing durant quinze minutes. Une fois briefé, le groupe incluant trois à six joueurs se voit investir d’une mission de sauvetage d’un genre particulier. Très vite plongés dans l’ambiance grâce à un décor qui s’adapte merveilleusement bien à la thématique proposée, ils doivent retrouver rapidement un scientifique qui a réussi tout bonnement à se perdre dans l’espace-temps. À la recherche d’éventuels indices, ils vont devoir fouiller l’appartement du professeur Cortex et tenter de résoudre des énigmes. C’est seulement après les avoir résolues que les participants pourront trouver le moyen de voyager dans le temps. Ainsi, QUANTUM ROOMS suggère un scénario captivant qui ne manquera pas de tenir les participants en haleine. Après la mission, une séance de débriefing avec le maître du jeu permettra de revenir sur les temps forts et d’aborder les lacunes constatées au cours du jeu. QUANTUM ROOMS : pour le plaisir des petits et des grands Pour satisfaire un grand nombre de participants, l’enseigne a fait en sorte d’adapter ses créations afin de toucher un large public. À partir de dix ans, les jeunes peuvent s’embarquer pour une expérience de voyage temporel inédit. Bientôt un anniversaire à fêter ? Les parents pourront compter sur QUANTUM ROOMS pour marquer l’événement comme il se doit. Pour les plus grands, ce sera l’occasion idéale de s’amuser entre amis tout en renforçant les liens autour d’une activité intéressante. Idem pour ceux qui se côtoient uniquement au bureau. Il faut savoir que les entreprises représentent 50 % du public des salles parisiennes. QUANTUM ROOMS propose aussi ses offres aux entreprises pour des séances de team building réussies. Rien de tel qu’un escape game pour consolider l’esprit d’équipe. En effet, dans le but d’atteindre l’objectif de la mission qu’on a assignée aux participants, le travail en équipe est plus que nécessaire. De leur faculté à bien communiquer et à coordonner les efforts dépendra la réussite ou l’échec de la mission. Pour l’instant, QUANTUM ROOMS ne dispose que d’une salle pouvant accueillir au maximum douze personnes en deux groupes qui devront alterner l’un après l’autre. Pas de panique ! À partir du mois de décembre, la capacité d’accueil sera revue à la hausse avec la création d’une seconde salle. Grâce à ces deux salles, il sera possible d'accueillir soit douze personnes en deux groupes avec un dans chaque salle, soit vingt-quatre personnes en quatre groupes, deux groupes passant d’abord pendant que les deux autres patientent, puis en inversant. Avec la seconde salle, selon la durée de l’événement, les groupes peuvent aussi alterner encore une fois pour que chaque groupe puisse faire aussi la seconde salle de jeu qu’il n’avait pas fait. ...

Hôtel-Restaurant Castet : l'adresse de dégustation bio en Martres-Tolosane

Situé en face de la gare de Martres-Tolosane dans la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l’Hôtel-Restaurant Castet est le lieu de rencontres des becs fins à la recherche de saveurs pseudo-bohèmes. Le restaurant de cet établissement fait partie du réseau international « Slow Food », qui prône l’utilisation de produits sains, de qualité, et bon pour la planète. Labellisé « Qualité Tourisme » par l’Office de Martres-Tolosane, « Qualité Tables et Auberges de France », ainsi que « Bib Gourmand » au guide Michelin, cette adresse fait la fierté des deux propriétaires de marque, Françoise et Gilles Sales. L’établissement est, entre autres, détenteur d’un « Certificat d’Excellence TripAdvisor ». Une cuisine bio et inventive Tous les produits utilisés dans cet établissement sont frais et proviennent soit du marché d’à côté, soit de producteurs locaux. Le restaurant propose une cuisine bio tenant les papilles en haleine, cuisine inventive merveilleusement orchestrée par le chef aux fourneaux, Florent Cluzel. Ce dernier qui a fait ses preuves auprès de chefs étoilés tels que Michel Tramat et Gilles Goujon, monte de toute pièce des plats tant appréciés par une clientèle internationale, voire populaire. Les recettes et garnitures changent au fil des semaines, et en fonction des produits sur le marché. Comme entrées salade aux deux foies gras, foie gras maison, ou encore saumon fumé fait maison. Le chef propose par la suite des suggestions de plats penchés sur le menu « Homard Breton », à l’instar du fameux dos de homard bleu et sa succulente sauce à la truffe d’été, accompagné de petites pommes de terre rôties au beurre de crustacés. A l’entracte, le Sec dé Prat, un AOC Jurançon issu tout droit du Domaine Guirardel. Ce moelleux très sollicité par les gourmets du restaurant, accuse une absence de sucre qui intensifie la fraîcheur en bouche, enveloppée tout en longueur dans un gras. Les senteurs crémeuses de fruits exotiques, d’ananas, de fruits jaunes et de truffe blanche, enrichissent la palette aromatique de ce vin blanc millésime 2013. Parfait pour accompagner les dégustations de saumon fumé, de foie gras, de truffes et de caviar, il marie admirablement les entrées et plats de la maison en offrant du goulot pour juste 40 euros. En guise de dessert, cerises confites au vin rouge. De fausses cerises en sucre soufflé garnies de sorbet, et accompagnées d’un anneau de biscuit, de quenelles de sorbet, et de queues de cerises séchées, le tout enrobé d’un parfum de tanaisie des jardins. Un véritable régal pour le palais, mais aussi une sortie de dégustation par la grande porte. Un cadre chic, une ambiance agréable Cadre post-moderne niché au sein d’un charmant écrin de verdure, l’Hôtel-Restaurant Castet  est un lieu au décor épuré, élégant et sobre. L’accueil attentionné au sein de cet établissement abritant une ambiance agréable, est un plaisir que font profiter Françoise et Gilles Sales à leurs hôtes toujours pleins d’enthousiasme. Service de très bon niveau, tables et assiettes magnifiquement dressées, murs intérieurs d’un blanc immaculé, parquet en bois et terrasse ombragée, le charmant restaurant de cet hôtel de huit chambres confortables, invite en toute simplicité à une dégustation dans la détente. L’adresse dispose d’une terrasse aussi joliment aménagée que l’intérieur, et indiquée pour les sorties en famille, en couple, ou encore entre amis. ...

Café du Soleil : un bistrot à la hauteur de sa réputation

Café du Soleil est un ancien relais de chasse reconverti en auberge, pour devenir aujourd’hui un bistrot sympathique à l’identité bien affirmée. Le décor de la maison qui préserve son air d’antan malgré les rénovations subies raconte 400 ans d’histoire. Ici, les habitués comme les clients de passage se sentent très vite chez eux et se laissent emporter par l’ambiance chaleureuse qui rythme la salle, « comme dans un vrai bistrot », selon Adriano Dupraz, le gérant. Offrir une palette de goûts La carte est variée, alléchante et reprend les grands classiques de la cuisine bistronomique. « Elle change selon la saison : la chasse en automne, des plats plus légers et des salades en été, et des recettes plus consistantes à base de fromage en hiver. »D’ailleurs, la fondue suisse constitue la signature de la maison, un plat qui continue à faire son petit effet à chaque dégustation. Elle est préparée uniquement à base du fromage AOC Gruyère et relevée ensuite par du vin blanc. En guise d’entrée, le chef propose l’intemporelle salade paysanne ou encore la salade de foies de volaille, une assiette qui séduit à tous les coups. Les malakoffs, une spécialité locale, s’imposent également et prennent la forme de savoureuses boules de fromages. En guise de plat, les grillades sont au rendez-vous : steak de bœuf grillé servi avec, au choix, de la sauce au poivre vert ou un beurre maison aux échalotes, accompagné de frites maison et d’une petite salade. En parallèle, le chef suggère un plat du jour selon les produits de saison : de la choucroute maison garnie de charcuteries du pays, ou encore de l’escalope de saumon d’Écosse poêlé sur lit de chou et pommes vapeur. Le périple culinaire s’achève sur une touche de gourmandise. « Les clients ont le choix entre la meringue double crème de Gruyère, un dessert phare en Suisse, le moelleux au chocolat et sa boule vanille, ou l’ananas frais au basilic. » Côté vins, la carte met à l’honneur les vins suisses et les vins locaux. Parmi les références : du chardonnay issu du domaine Centaure Claude Ramu en blanc, de l’AOC Gamaret La Clémence de la Cave de Genève en rouge, du rosé de gamay du domaine Château l’Évêque Mevaux. En outre, la cave a toujours en réserve quelques vins étrangers pour satisfaire une clientèle internationale. ...

Parc de Préhistoire de Bretagne : un vrai retour dans le temps

Deux heures : c’est le temps qu’il faut pour parcourir le Parc de Préhistoire de Bretagne et découvrir les différentes scènes créées pour l’occasion. Un excellent moment qui invite à se déconnecter complètement du quotidien pour revenir quelques millénaires en arrière. Parc de Préhistoire de Bretagne : création et historique C’est en 1988 qu’Albert Ross ouvre son parc pour la première fois. Cet autodidacte passionné d’anthropologie et d’art rupestre a souhaité, dans un premier temps, offrir à ses visiteurs une présentation de la vie des premiers hommes en Bretagne, en privilégiant le Néolithique. Pour ce faire, il s’entoure de spécialistes dont la conservatrice du Musée de Préhistoire de Carnac, Anne-Elizabeth Riskine, du Professeur Gouget du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et du Professeur Heim du Musée de l’homme à Paris. Cela lui permet d’obtenir des cautions scientifiques nécessaires pour proposer aux curieux des scènes retraçant avec précision la vie des premiers hommes. Quelques années plus tard, en 1992, un univers géologique sera implanté afin de proposer des reproductions de dinosaures à l’échelle et mettre fin aux fausses légendes indiquant qu’humains et dinosaures aient pu coexister. En 2011, le parc a ouvert un espace consacré au monde des mammifères pour faire le lien entre les dinosaures et le genre homo. Puis, d’année en année, le parc a continué de proposer de nouvelles scènes dont une démonstration du Feu par percussion et friction depuis 2015 et une animation sur la taille du silex depuis 2018.  Un parc qui invite à s’intéresser aux premiers hommes et aux dinosaures Aujourd’hui, le parc de préhistoire de Bretagne propose une trentaine de scènes. Disposées en ordre chronologique et reproduites à l’échelle 1 (grandeur nature), le visiteur est guidé par des panneaux qui lui permettent de prendre le temps d’en apprendre plus sur la vie de nos lointains ancêtres. À ce titre, Albert Ross nous indique que chaque scène est porteuse d’un message précis et que l’accent a été mis sur des scénographies à chaque fois différentes et uniques. En effet, chaque nouvelle scène permet d’en apprendre plus sur de nouveaux outils. Ainsi, on peut à la fois découvrir un campement de cette époque, une chasse à l’ours, le métier du tissage de nos ancêtres, mais aussi un large choix de dinosaures grandeur nature (dont le célèbre Tyrannosaure Rex, le Brachiosaure ou le Tricératops). En fait, tout est fait pour nous inviter à revivre l’évolution des différentes espèces animales en débutant 300 millions d’années av. J.-C. avec les dinosaures et en finissant 2000 ans av. J.-C. pour toute la partie dédiée aux hommes préhistoriques. Un parc pas comme les autres pour se déconnecter La première chose qui interpelle avec ce parc, c’est la volonté de son créateur de proposer à ses visiteurs une expérience unique et originale centrée sur le réalisme et la liberté. En effet, plutôt que de proposer une visite guidée, des panneaux sont placés tout au long de la visite afin de permettre à qui le souhaite de passer du temps pour mieux appréhender chaque scène présentée. De plus, Mr Ross nous indique que ce voyage dans le temps doit se faire en laissant les nouvelles technologies derrière soi. C’est donc un moment idéal pour se retrouver en famille au sein d’un espace naturel écologique totalement déconnecté du monde virtuel. D’ailleurs, aucun élément mécanique ni électrique n’est proposé au public. Seuls des panneaux explicatifs et une fiche pédagogique (dont les réponses sont affichées aux différents tableaux que l’on peut lire) sont mis à disposition des visiteurs. À ce titre, il faut savoir que ce parc de 23 hectares implanté dans les anciennes carrières d’ardoise de Gwenfol n’a subi aucun aménagement. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce parc est dit écologique. ...

Le Domaine Gayrard ou
la renaissance d’une tradition

Le Domaine Gayrard est une propriété de 100 hectares située au cœur du vignoble de Gaillac, sur le plateau Cordais, à Milhavet, dans le Tarn. Depuis 5 siècles, les générations de la même famille se sont succédées. L’arrière-grand-père Maurice a notamment été un des pionniers de la vente en bouteilles de mousseux dans les années 1950. Une tradition interrompue en 1992 avec l’arrachage des vignes du domaine au profit de cultures céréalières. Aujourd’hui, Pierre Fabre et sa compagne Laure Gros ont repris l’activité viticole avec pour objectif premier de porter haut les flambeaux du domaine historique.   La renaissance Pierre Fabre, ingénieur agronome de formation, a mené une carrière d’expert pour des compagnies d’assurance. Le déclic d’une reconversion est venu lors d’un stage pour une formation dans une winery en Californie. Dès lors, il s’oriente dans l’expertise de la vigne, puis, il y a deux ans, se décide finalement à relancer le domaine familial. Avec l’aide précieuse de sa compagne Laure Gros, il replante d’abord 4 hectares de vignes sur le domaine puis acquiert 4 autres hectares de vieilles vignes au cœur du vignoble de Gaillac, à quelques kilomètres de là. A l’horizon 2017, ils envisagent encore de doubler la surface en production. En parallèle, le couple investit dans une nouvelle cave ultramoderne afin de relancer la production. Avec déjà deux vendanges et deux millésimes, la conversion en Agriculture Biologique du domaine vient d’être amorcée. Le domaine étant situé sur une route touristique entre Albi et Cordes-sur-Ciel, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Pierre Fabre et Laure Gros prévoient également d’y développer l’œnotourisme, en ouvrant notamment la cave au public.   Deux gammes pour cinq cuvées Le domaine Gayrard focalise ses efforts vers la production de vins monocépages. Il produit deux gammes de vins raffinés et conviviaux, répartis en deux rouges, deux blancs et un rosé. La cuvée Tradition composée du « Rouge Syrah » et du « Blanc Sec Loin de l’Œil » s’apprécie pour son élégance et sa finesse. Le « Rouge Braucol » charnu, rustique et coloré, le « Blanc Sec Sauvignon » et le « Rosé Maurice » qui rend hommage à l’arrière-grand-père de Pierre Fabre forment une gamme de vins fruités et gourmands. En 2015, 8 000 bouteilles ont été produites au domaine. À l’horizon 2017, le domaine souhaite atteindre le cap des 20 000 bouteilles. La commercialisation ne fait que commencer, mais déjà le couple Fabre a pour projet de se tourner vers l’exportation à destination des pays germanophones et anglophones. En parallèle, le domaine produit également des truffes sur 2 hectares de parcelles, le péché mignon de Pierre Fabre. Il est d’ailleurs adhérent au syndicat des trufficulteurs du Tarn. L’objectif est de pouvoir associer la dégustation de ses truffes avec celle de ses vins. ...

Rendez-vous aux Remparts pour une expérience culinaire mémorable

À Bazas, tout est réuni pour passer de bons moments : sa magnifique cathédrale (classée au patrimoine mondial de l’UNESCO), sa viande de bœuf, ses fêtes, ses marchés animés… Et au milieu de tout cela, le long de la place et près de l’hôtel de ville, le restaurant Les Remparts accueille les touristes de passage ou les locaux. Un établissement aussi charmant que chaleureux, qui a su imposer son nom dans le milieu gastronomique au fil des années. Aujourd’hui, sa réputation n’est plus à faire et le chef Yannick Fauriès a plus d’un tour dans son sac pour préserver cette image et cette qualité d’accueil.   Une cuisine gourmande Dès l’entrée, la salle dégage une certaine douceur qui met les convives à l’aise. Le mobilier et la décoration mêlent avec goût le contemporain et l’ancien. La table a été soigneusement dressée et démontre ce côté chic de l’établissement. Mais le restaurant n’a pas fini de surprendre… De l’autre côté, la magnifique terrasse séduit et attire instinctivement toute l’attention. Durant les beaux jours, c’est l’endroit idéal pour déguster les plats succulents de Yannick Fauriès, tout en contemplant la beauté de Bazas. En effet, la terrasse offre une vue imprenable sur la vallée, le jardin du Sultan et la fameuse cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Un spectacle pour le plaisir des yeux, qui finit par faire croire que ces paysages ont été conçus spécifiquement pour les convives du restaurant.  Une découverte culinaire pour continuer Côté cuisine, le restaurant Les Remparts est tout à fait à la hauteur de sa réputation. Au sommet de sa maturité, le chef Yannick Fauriès propose une cuisine proche du terroir mêlée à une touche contemporaine. Ainsi, avec ses plats à base de produits frais et d’herbes sauvages, il transporte ses convives vers la découverte de nouveaux horizons culinaires. Chaque plat témoigne de sa parfaite maitrise des saveurs, tout en mettant à l’honneur les produits (bio autant que possible).  Pour Yannick Fauriès, « un bon plat doit procurer des plaisirs gustatifs, ludiques et esthétiques ». Un principe qu’il suit à la lettre et qu’on peut vérifier avec ses réalisations telles que le velouté d’herbes au maki de Saint-Jacques truffé, la brandade de morue douce aux escargots et beurre vert sauvage, le quasi veau rôti au foin et légumes au jus, la truffe palombe rôtie…  La carte est renouvelée au gré des saisons. Certes, elle est courte mais propose des plats variés : deux entrées, deux plats et deux desserts. Le menu, quant à lui, change plus régulièrement et affiche toujours les produits phares du chef comme le bœuf de Bazas, les fraises ou encore les asperges.  Et des douceurs pour terminer Qui dit bonne table dit bon vin ! Et des vins, le restaurant en possède de très bonne qualité dans sa collection. En effet, sa carte représente les meilleurs vignobles de France avec pas moins de 70 références. Parmi les plus prisés, on retrouve le margaux (vin rouge du Château Giscours), le sauternes (vin blanc liquoreux du Château Guiraud) ou encore le pessac-léognan (vin blanc sec du Clos Marsalette). La carte est régulièrement mise à jour en fonction des découvertes et des coups de cœur du propriétaire. ...

Restaurant La Grande Ourse : une cuisine de saveur 100 % gourmande

Pénétrez dans le cadre accueillant de l’établissement, où différents espaces n’attendent que vous. Au gré des saisons, préférez l’espace élégant et raffiné du restaurant et de son patio, avec ouverture sur le jardin, ou optez pour l’écrin de verdure de la terrasse, où se mêlent les parfums subtils des figuiers, des mandariniers et des fleurs de jasmin. Banquets, séminaires et autres événements festifs y sont également les bienvenus. Une cuisine sans frontière À travers une cuisine contemporaine et ouverte au monde, dont le succès n’est plus à démontrer, le restaurant La Grande Ourse n’a rien à envier aux autres enseignes, avec, comme mots d’ordre, le respect de la gastronomie de terroir et la volonté de préserver les valeurs et l’authenticité des goûts ; le tout présenté dans une formule à deux cartes, carte d’hiver et carte d’été. Découvrez un large choix de produits du terroir mais aussi des spécialités Terre-Mer comme des Ravioles à la truffe Blanche d’Alba, sauce Napolitaine, parmesan 18 mois d’affinage ou des Moules de Bouchot Saint Michel, à la crème ou au piment d’Espelette et gingembre entre autres. Poisson ou Crustacés du jour, selon arrivage, seront également de la partie pour ravir vos papilles, suivi d'un irrésistible fondant au chocolat ou profiteroles faits maison, ou encore le café gourmand appelé « Surprise du chef », qui n'est jamais tout à fait le même à chaque fois.   Le restaurant La Grande Ourse, c’est aussi une très belle carte de vins, qui met à l’honneur non seulement les vins de France, mais aussi des vins d’origine espagnole. Les vins du Domaine Pellehaut Family réserve ou le Domaine de Laffite Teston Ericka Pacherenc Blanc sec du Vic-Bilh sont proposés au choix, au même titre que les vins de la Vallée du Rhône Crozes Hermitage - Paul Jaboulet ou les Bordeaux du Château Picard - Saint Estèphe. ...

ANZI CAB, quand se déplacer à Paris devient une partie de plaisir

Implanté à Gennevilliers, ANZI CAB est entré dans la ronde des VTC, il y a maintenant quinze ans. Cette société de location de voiture avec chauffeur est connue et reconnue pour sa fiabilité et son sérieux. Étant un acteur du marché des VTC depuis plus d’une décennie, ANZI CAB dessert Paris et ses régions avec une renommée qui n’est plus à construire. Une démarche visant l’amélioration continue Dans le marché déjà très saturé des VTC à Paris, ANZI CAB compte bien offrir une prestation qui sort des sentiers battus. Conscient des difficultés rencontrées par les Parisiens pour se déplacer dans la capitale, l'entreprise mise sur des prestations au plus près des besoins de sa clientèle. Son objectif : optimiser au maximum l’expérience-client. C’est ce qui lui a valu cette touche qui fait tant la particularité d’ANZI CAB. C’est ainsi qu’adepte de l’amélioration continue, l’enseigne a su offrir au fil du temps des prestations riches en qualité. Trajets agréables et panoplie de services à bord d’une voiture de luxe Anzi Cab assure vos transferts vers les aéroports parisiens Roissy, Orly et Beauvais. Avec la possibilité de lancer un devis en ligne et un prix fixé dès la réservation, ANZI CAB promet à ses clients des tarifs très concurrentiels. En outre, des forfaits sont offerts pour certaines destinations, pour ne citer que le trajet Paris Roissy CDG facturé à 59 euros TTC, ou bien le Paris Beauvais à 145 euros TTC. Les transferts aéroports et gares longue distance avec attente gratuite comptent parmi les services offerts. Pour les déplacements ponctuels ou réguliers, la mise à disposition complète pour la journée permet d’effectuer tranquillement ses courses ou des visites touristiques. Au grand bonheur de la clientèle, les prestations englobent des services divers, dont une prise USB, une borne wi-fi et une tablette 4G pour naviguer, revoir ses mails ou vaquer à ses tâches professionnelles. Une prise de courant permet également de recharger divers appareils. Ce concept vise à ce que la clientèle gère au mieux son temps durant le trajet. Côté confort, l’on peut dire que les clients sont gâtés puisqu’en plus d’être doté d’un intérieur en cuir, le véhicule, une Mercedes classe E, est climatisé. Ses vitres teintées procurent une discrétion totale. Des confiseries telles que petits gâteaux et bonbons délicieux sont mis à disposition des voyageurs avec de l’eau minérale ou gazeuse pour se rafraîchir à son aise. Attachée à l’idée de faciliter les processus, l’enseigne met à disposition des clients une réservation en ligne ainsi qu’un terminal de paiement électronique. ...

Crêperie Satory : un mix entre tradition et créativité  

À travers une farandole de plats variés allant des galettes bretonnes à une belle sélection de salades composées, en passant par les savoureuses viandes grillées, l’enseigne est une invitation permanente à la gourmandise. Dans un espace aussi bien lumineux que chaleureux, les lieux se prêtent merveilleusement bien aux repas en famille, entre amis ou en amoureux, avec, en plus, un service sympathique et un accueil chaleureux.  Profitez des beaux jours à l’ombre de sa terrasse, à déguster tout un assortiment de bonnes choses, avec, toujours, la surprise de l’assiette, grâce à une cuisine de marché bien orchestrée où la qualité des produits revêt toute son importance.   Plusieurs choix de plats Le restaurant Crêperie Satory propose le midi une formule à 12 €, composée d’un plat et d’un dessert. Prenez vos aises en commençant par sa salade niçoise à base de tomates, emmental, œufs et jambon - de quoi ouvrir l’appétit -, et enchaînez avec une entrecôte grillée ou poêlée, avant de terminer par une crêpe caramel au beurre salé.  À travers une carte de vins représentative de toutes les régions, allant de la Loire jusqu’au sud de la France, le restaurant est en mesure de proposer un large choix de références, dont une trentaine en vins rouges, une quinzaine en blanc et cinq références en rosé, parmi lesquelles figurent le Crozes-hermitage et le Cahors.   La Crêperie Satory, c’est surtout une cuisine au service maîtrisé et à la présentation soignée, qui fait plaisir aux gourmands et gourmets. ...

Clos des Serènes : la simplicité et la passion

Attiré depuis toujours par le monde viticole, Julien Daumas, réalise en 2014 son rêve d'élaborer son propre vin. Il fait l’acquisition de 2,7 hectares à Saint-Laurent-des-Arbres et crée son domaine qu'il baptisera le Clos des Serènes. Respect du sol et des vignes Ce vignoble d’un seul tenant, composé de vieilles vignes, présente un encépagement formé par les cépages grenache, cinsault, carignan et mourvèdre. Ces derniers sont plantés sur un terroir sablonneux qui apporte aux vins finesse et élégance. Pour travailler la vigne, Julien Daumas fait tout simplement appel à son bon sens paysan. Ici, aucun produit de synthèse n’est toléré et la vie du sol est respectée au maximum. Côté vinification, le domaine opte pour des vendanges manuelles et les raisins font l’objet d’un tri rigoureux. Après vinification en cuves thermorégulées, une partie des vins est élevée en barrique. Le domaine donne du temps au vin pour qu’il se clarifie et ne réalise aucune filtration. Un vin de partage Privilégiant la qualité à la quantité, le Clos des Serènes produit un vin rouge (en AOC Lirac) qui reflète toute la typicité du terroir. La cuvée éponyme allie donc délicatesse et longueur en bouche, dans un assemblage grenache (50 %), mourvèdre (10 %), carignan (20 %) et cinsault (20 %). Idéal pour accompagner des plats de viandes. ...

Champagne Michel Gonet : pour l’amour d’un grand cru

Une vie sauvée grâce au champagne. C’est l’histoire de Michel Gonet, qui, à cause d’une dysphasie, ne peut rien avaler. Il ingurgite alors quelques gorgées de ce précieux nectar, qui, par miracle, aident à soigner ses troubles. « Le champagne m’a sauvé… », s’exclame-t-il.  De là commence une passion pour ce vin pétillant, qu’il partage avec toute sa lignée. Sophie et ses frères Frédéric et Charles-Henri Gonet forment les dignes héritiers de ce riche patrimoine. Une réflexion permanente sur la qualité Michel Gonet installe des outils de production plus modernes dans son domaine à partir de 1973. Depuis, la maison continue de viser l’excellence en perfectionnant constamment la qualité du travail en cave et dans les vignes. Elle mise sur la diversité de son terroir pour produire des champagnes purs, racés, au caractère unique. Originaire de la côte des Blancs, fief des grands crus, Champagne Michel Gonet a la chance d’être installé sur un terroir plein est, qui procure de la longueur, de la finesse et de l’élégance aux vins. Les vignes situées à Oger, à Mesnil-sur-Oger, à Vindey, à Mongueux et à Fravaux sont composées de 80 % de chardonnay et de 20 % de pinot noir. Si, pour la plupart des vignerons, les problèmes climatiques engendrent d’innombrables contraintes, Sophie Gonet reste optimiste : « Avec le phénomène de réchauffement climatique, les raisins atteignent plus facilement la maturité, sans le besoin de rajouter beaucoup de dosages. L’acidité due au manque de maturité est ainsi évitée. Nous obtenons des champagnes plus naturels. » Des champagnes monocépages au caractère affirmé Fleuron de la maison, le Blanc de blancs Grand Cru 2009 reflète parfaitement le terroir, puisqu’il s’agit d’un monocépage de chardonnay. Issu des grands crus de la côte des Blancs, il exprime un caractère racé avec des arômes minéraux et floraux, tout en délicatesse et en élégance. À 100 % de chardonnay également, la cuvée Authentique 2004, provenant de vieilles vignes du Mesnil sur Oger, fait la fierté de la famille Gonet. Distillant de puissants arômes de vanille avec une belle association de fruits exotiques et d’épices, cette cuvée sublime les mets sucrés et salés, et tous les plats exotiques. D’ailleurs, dans une optique d’initier les amateurs à la dégustation de ses divins nectars, la maison organise des repas associant mets et champagnes. Des visites de cave et des initiations à la dégustation sont également proposées tout au long de l’année, sur rendez-vous de préférence. ...